S01E07 : « Top à la vachette » pour les vendanges !

Ça y est, branle-bas de combat, le coup de feu a été lancé la semaine dernière : les vendanges ont commencé ! Ce n’est pas le cas partout ailleurs. Cela dépend des cépages, de leur maturité…et des secrets aromatiques dont l’œnologue a le secret (sinon, ce serait trop facile). Dans la coopérative, il y a 8 cépages, 4 blancs (chardonnay, sauvignon, colombard & ugni blanc) et 4 noirs (cabernet franc, cabernet sauvignon, merlot, négrette)… encore faut-il qu’ils soient mûrs ! Et chaque cépage va à son rythme en fonction du climat (ensoleillement et pluie reçus) et de son terroir (composition du sol, pente, etc…).

Cette année, c’est le Merlot qui gagne contre toute attente…suivi de près par le Chardonnay et le Sauvignon.

Pour savoir s’il est temps de vendanger, on va faire une petite cueillette aléatoire, à l’aveuglette, de 20 grappes dans les vignes pour un cépage précis. Cela permet de ne pas sélectionner que des belles grappes mais un échantillon représentatif. On presse ces grappes et on en récolte le jus. Dans ce jus de raisin appelé « moût », on regarde principalement deux choses : le degré d’alcool potentiel et l’acidité.

Un p’tit coup de moût ? #questcequondéconne

Le degré d’alcool potentiel va être évalué grâce à un réfractomètre.

Ne pas confondre le degré d’alcool potentiel et le degré d’alcool réel, observé ci-dessus.

Le réfractomètre permet de mesurer la quantité de sucre dans le moût qui elle-même permet d’évaluer le degré potentiel d’alcool (puisque le sucre est transformé en alcool après fermentation alcoolique si vous me suivez toujours). On va également regarder l’acidité du moût qui baisse au fur et à mesure que le degré potentiel d’alcool augmente. Le but étant d’obtenir un certain équilibre…

Et voilà, en gros, quand les résultats conviennent à l’œnologue, allez on y va, on file dans les vignes et on coupe.

Et à la coopérative, on ne vendange pas à la main…mais à la machine ! Au final, la coopérative représente un gros domaine d’environ 600 ha, pas évident de tout vendanger à la main avec un grand nombre de cépages et de parcelles répartis sur toute l’île…

Vendanges avec vue mer
Et en secouant les vignes, on récolte les raisins !
Et voilà tout ce beau Chardonnay qui a mûri tranquillement en bord de mer…

Les raisins sont ensuite accueillis au pressoir, dès 6h du matin pour les premières vendanges matinales, souvent les raisins les plus fragiles, puisqu’il faut éviter de rentrer le raisin trop chaud pour éviter notamment son oxydation.

Voilà, et bientôt, on attaque la vinification !

A suivre…

One Reply to “S01E07 : « Top à la vachette » pour les vendanges !”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s