Fin de la saison 1- S01E16 : Amélix, future œnologue !!!

Gros spoil : tout est dans le titre. Comme le disait si bien Bernard Frédéric « Un cœur qui bat, un nez qui flaire, une décision qui tombe », et bien voilà voilà elle est tombée ! Hier, quand j’ai reçu le mail d’admission au DNO (Diplôme National d’Œnologue) de Toulouse, qui ne devait arriver que vers la mi-juin, je me suis sentie un peu comme Rocky (mais sans le jogging) !

« Tata-taaaaa, tata-taaaaa !!! »

Après avoir rendu un dossier complet (diplômes et notes depuis le Bac, CV, lettre de motivation, lettre de recommandation et carnet de vaccination (bon ok, ça non), j’attendais les résultats avec impatience. J’ai également postulé aux DNO de Dijon et de Montpellier qui proposent la deuxième année en alternance mais j’ai choisi d’effectuer, peu importent les résultats, le cursus complet en alternance par le biais d’un contrat pro, ce qui me permettra, pas accessoirement, de continuer à gagner du pognon…!

Me voilà donc partie pour deux ans à l’école nationale supérieure agronomique de Toulouse (Toulouse INP-ENSAT) pour y obtenir le fameux sésame tant convoité : le DNO, le seul diplôme de niveau Master à donner le titre d’œnologue en France. Il permet d’accéder à plusieurs métiers autour du vin : production, commercialisation, expertise technique, institutions de la filière, gestion de domaines, formation et recherche… de mon côté, je m’oriente réellement vers de la production et des fonctions de maître de chai ou d’œnologue. On a bien fêté ça hier soir pour commencer, ça me paraît être un bon début.

Dans environ deux mois, d’autant que cette année a l’air très précoce, je débuterai les vendanges ! J’ai maintenant hâte de déménager et de connaître une nouvelle ville, de rentrer dans le vif du sujet et retourner sur les bancs de l’école avec mon joli cartable, de mettre les mains dans le raisin et de vinifier tout ça et d’apprendre plein de nouvelles choses. Les cours seront à la fois théoriques (chimie, viticulture, œnologie, biologie, microbiologie, pédologie, climatologie, génie des procédés, physiologie végétale, droit et législation viti-vinicole, économie, management, marketing, comptabilité (beurk), gestion (re-beurk), langues…) et pratiques (chimie, microbiologie, viticulture, analyse sensorielle & dégustations, et visites d’entreprises).

Je devrais savoir bientôt où je vais effectuer mon alternance, ce qui me permettra de vous écrire de nouveau ! Et j’attends quand même les résultats du BTSA viticulture-œnologie, une ligne supplémentaire mais accessoire désormais, qui permettra quand même une nouvelle fois de trinquer !

Au plaisir de vous écrire, surtout d’aussi bonnes nouvelles !

Amélix, future œnologue #çamaintenantcestcertain

13 Replies to “Fin de la saison 1- S01E16 : Amélix, future œnologue !!!”

  1. Félicitations Amélie !!!! Bon, Toulouse tu te rapproches de Barcelone 😉 Les déplacements ne sont pas très faciles en ce moment mais qui sait je passerai peut-être te faire un coucou là-bas un de ces quatre. En attendant arroses bien ça (je ne me fais pas de soucis pour ça).

    Des bisous,

    Élise

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s